Je m’appelle F.P. et suis responsable de l’association « Fraternité pour la Communication des personnes Malentendantes du Val de Marne » (FCM 94) « l’audition au coeur de nos échanges » (malentendant.org). Je suis aussi atteinte de la maladie de Ménière depuis 50 ans, appareillée et implantée.

Pendant de nombreuses années, ma perte d’audition a été difficile à vivre en public. Mon appareil auditif comportait la position T, mais je n’avais pas connaissance de la BIM.

En 2000, j’ai eu l’occasion de participer à un grand rassemblement. J’ai vu le logo d’une oreille barrée. C’était une excellente occasion pour moi de faire un essai car je souhaitais participer au rassemblement comme tout le monde.

Ce fut une révélation … » je n’étais plus malentendante et j’ai vécu une libération intérieure que j’ai encore du mal à exprimer »

J’ai alors commencé à me renseigner sur la boucle d’induction magnétique car ma joie était telle que je n’avais qu’un seul désir : faire connaître la BIM à toutes les personnes malentendantes.

C’est alors que j’ai adhéré à une association où j’ai commencé à militer pour les personnes malentendantes et pour la BIM. Avec la FCM 94 je suis active aux côtés de la ville de Saint-Maur-des-Fossés et participe aux réunions de la Commission communale consultative de l’accessibilité ; j’interviens aussi au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil (CHIC) comme au sein de la Mission Départementale pour les Personnes Handicapées (MDPH). Et je renseigne également par téléphone, mails ou lors des forums toutes les personnes qui m’interrogent. Et depuis 20 ans j’utilise un micro HF qui me facilite grandement la communication avec les autres dans de nombreuses circonstances.

En me lançant dans cette aventure d’information sur la BIM, je ne pensais pas rencontrer autant de réticence car cette technique s’étant révélée si merveilleuse il était évident pour moi qu’elle serait adoptée d’emblée dans les établissements recevant du public , cette situation étant rendue obligatoire par la loi de 2005.

Je garde l’espoir car peu à peu l’information fait son chemin. Grâce aux moyens techniques j’ai retrouvé la joie de communiquer et je souhaite partager mon enthousiasme avec toutes les personnes isolées à cause de la malentendance.

Grâce à la technique, « JE REVIS » !